Miss info-marketing

Booster votre site Internet avec les conseils de Miss Info Marketing

Posts Tagged ‘entrepreneuse’

Transformez les contraintes et accidents de votre business en opportunités

Posted by missinfomarketing sur juillet 26, 2008

«  une série d’accidents brillants »
C’est ainsi qu’Anita Roddick, la fondatrice de la marque de cosmétiques The Body Shop, a défini l’ouverture de son premier magasin.

La « Reine du vert » , comme l’ont surnommée ses admirateurs, s’est certes fait connaître dans les années 80 et 90 pour avoir introduit dans l’industrie de la beauté des valeurs humanistes : le respect de l’environnement (à l’heure ou cela n’était pas encore à la mode), la promotion de l’estime de soi, le respect des femmes, le refus des tests sur les animaux, etc.

Mais en 1976, lorsqu’elle ouvre sa première boutique, Anita Roddick a des préoccupations plus triviales que défendre la planète : elle cherche avant tout à trouver une solution pour arrondir ses fins de mois, et nourrir ses deux filles en bas âge…

Elle repeint les murs de sa petite boutique en vert fo ncé pour cacher les traces de moisissure ? Cela deviendra la marque de reconnaissance de toutes les boutiques « The Body Shop ». Elle n’a que 5 compositions artisanales à proposer ? Elle les décline en 5 conditionnements, pour donner l’impression d’avoir 100 produits… C’est ainsi que, contrainte par des raisons économiques, bousculée par « une série d’accidents » qui se révèleront « brillants » Anita Roddick a lancé une marque mondiale. Rachetée quelques 940 millions d’euros par L’Oréal en 2006…

Publicités

Posted in Parcours d'entrepreneurs | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

L’histoire du roi de la chaussure technologique

Posted by missinfomarketing sur mai 10, 2008

Ces dernières semaines, je vous ai parlé de persévérance. Et si j’en crois les réactions que j’ai reçues, c’est un thème auquel vous avez été particulièrement réceptif.
Cela ne me surprend pas : tous les créateurs d’entreprises sont confrontés à cette problématique du temps qui passe (souvent des années), et du découragement qui guette lorsqu’on travaille jour et nuit et que les résultats ne suivent pas…

Une des meilleures façons de lutter contre ce découragement, c’est de constater que nous ne sommes pas seuls. Et que de grands entrepreneurs victorieux ont eux aussi connu leurs heures de travail acharné dans l’ombre… Après tout, même des compagnies comme Microsoft ou Apple ne se sont pas faites en un jour. Je lisais à ce sujet avant-hier que Apple s’était créé en 1976, mais que ce n’était qu’en 1983 que la petite pomme avait sorti l’ordinateur personnel qui allait faire sa gloire !

Pour ma part, je ne me lasse pas de fréquenter ces expériences d’entrepreneurs qui ont réussi. Il y a toujours quelque leçon à en tirer. Et la persévérance est une leçon que tous partagent. Même lorsque les journaux nous racontent un beau conte de fée, il y a souvent une histoire officieuse plus complexe derrière les apparences de gloire rapide… alors ne vous fiez pas à ces chimères, et cherchez plutôt des histoires réelles qui vous encourageront.

Une des sociétés à laquelle j’aime le plus me référer, c’est Géox. Connaissez-vous Géox,  » la chaussure qui respire  » ? Il y a quelques années, si je vous avais posé cette question, très peu d’entre vous aurait répondu  » oui « . Aujourd’hui, il y a fort à parier que vous avez déjà entendu parler, ou vu une publicité, de ces chaussures technologiques qui laissent respirer le pied lorsque vous marchez.
Le créateur de Géox, Mario Moretti Polegato a eu l’idée de cette chaussure intelligente alors qu’il faisait une randonnée en Californie avec un temps caniculaire. Il a commencé à percer des trous dans ses chaussures pour avoir plus d’air. Manque de chance, le lendemain il a plu et l’eau est entré dans ses chaussures percées… Cette petite anecdote a été le point de départ d’une des fortunes européennes les plus fulgurantes de la dernière décennie !

Mais ne croyez pas que cette réussite ait été évidente et facile. Sans la persévérance de Mario Polegato, Géox n’aurait jamais vu le jour.
Avant de créer sa société, Mario Polegato a passé plus de 4 ans à chercher la solution idéale pour aérer les chaussures sans laisser entrer l’eau. Il a déposé de nombreux brevets. Il a démarché les plus grands fabriquants de chaussures mondiaux, qui lui ont tous claqué la porte au nez…
C’est alors qu’il s’est résolu à créer sa propre marque. En tout, près de 7 ans se sont écoulés avant qu’il vende sa première paire de chaussures. Et oui, vous avez bien lu : 7 ans. Mais depuis, ouah… quel phénomène: sa société est devenue en une décennie le n°3 mondial de la chaussure!
Et lui un des entrepreneurs les plus riches d’Italie…

Edito de PopAffaires du 8 mai 2008

Posted in Non classé | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »